Faitez du e-commerce comme une amazone
Faites du e-commerce comme une amazone

E-Commerce comment ça marche ?

“Le confinement va conditionner des millions de clients “traditionnels” à changer leurs habitudes d’achat. Initialement réticents, voire apeurés, ils ont sauté le pas pour acheter en ligne. Surprise, c’était facile, bon marché et livré à domicile. Ils y ont pris gout et ils vont continuer. “

Comment sauver votre magasin du coronavirus ?

… est une question que se posent bien des propriétaires de magasin. Et ils ont raison. Mais inutile d’annoncer la fin du monde. Bonne nouvelle :

Ce guide va vous expliquer comment obtenir des revenus complémentaires en vendant vos produits sur Internet

Gérants de boutique, je vous vois déjà lever les mains. Beaucoup d’entre vous pensent que:

  1. Pas de clients en magasin = la fin de leur business
  2. Monter un site pour vendre en ligne est compliqué et coûte des fortunes
  3. Monter un site de e-commerce est le SEUL moyen de vendre des produits physiques online

Détrompez-vous! On peut vendre des produits sur YouTube, Facebook, même Amazon. Et construire un site de e-commerce est gratuit si on sait comment s’y prendre. 

Baisser la tête et espérer “tenir 2 mois de plus” n’est pas une solution

Vous DEVEZ ajouter le e-commerce comme 2ème source de revenus.

Oui, j’ai bien dit “ajouter” car votre activité traditionnelle n’est pas vouée à l’échec. Au contraire, elle vous donne de la crédibilité. Alors courage ! Continuez à lire pour apprendre comment :

a) Gérer la mise en ligne de vos stocks actuels, là, de suite

b) Exploser votre chiffre avec le e-commerce après que le confinement

La réussite, c’est tout de suite 🤗

A) Votre vitrine virtuelle, fini aujourd’hui

Normalement, il ne faut pas raisonner “j’ai un produit, maintenant trouvons les clients qui vont l’acheter” .. mais là vous avez du stock et votre magasin est fermé.

Traditionnellement, les gérants de boutique se plaignent des sites de e-Commerce, disant qu’ils leur piquent les clients. Mais savez-vous qu’il est facile de vendre sur ces plateformes vous-mêmes? Encore faut-il savoir choisir celle qui vous convient le plus.

Voici donc un comparatif sur les prix et fonctionnements des top 3 pour vous aider à vous décider (liens dans les commentaires):

Le Bon Coin : gratuit pour les particuliers, les professionnels doivent payer des frais d’insertion pour certaines catégories, notamment le multimédia ou le matériel pro. Ce tarif varie en fonction de l’objet (liens en commentaire) : 4.80€ pour une annonce en téléphonie mobile pour 3€ sur les vêtements.

eBay : le site de ventes aux enchères (vous pouvez aussi vendre à prix fixe) vous laisse publier 150 annonces gratuitement (et 250 si vous ouvrez une boutique eBay). Au delà, les frais d’insertion sont de 0.35€ pour les particuliers et 0.15€ pour les pros. En cas de vente, la commission sur le prix final est de 8% (avec un plafond de 200€ par objet).

Amazon : un peu plus compliqué, mais vraiment adapté aux boutiques, la Seller Central est disponible en deux versions: Si vous vendez à faible volume (moins de 40x/mois), le service est gratuit. Le seul frais que vous aurez est une commission de 0.99€ par vente. Mais l’envoi et la gestion des stocks sont à vos frais. Pour + de volume, le coût est de 39€/mois. L’avantage: vos stocks seront dans un entrepôt Amazon qui se chargera de l’envoi sous 2-3 jours. Il faudra cependant payer cette prestation au poids. Depuis cet avril, un colis de taille standard 0.5 kg vous coûtera 2.81€ et 5.02€ pour 5kg (les envois lourds sont confiés à un transporteur tiers comme dpd). Pour aider les vendeurs tiers, Amazon vient de relaxer les conditions et “punitions” sur votre compte : vous pouvez à présent créer de multiples stores (idéal pour nicher) et bénéficiez d’une immunité d’un mois en cas de dysfonctionnement (p.ex. retards). 

Si vous voulez vendre en ligne sans payer les commissions & abonnements mensuels aux plateformes de e-commerce, construire votre site gratuitement et sans connaître la programmation, c’est possible!

Comment construire votre site, vite? Ci dessous un liste solutions:

Word Press (WP) : est un outil de gestion de contenus web “open source”. Cela signifie qu’il est A) gratuit et B) conçu avec une interface graphique en français qui ne nécessite pas de connaissances techniques. Et c’est très performant! En effet, plus d’un tiers du Web est construit avec WP.

Astra : est un “thème” Word Press. Il s’agit d’une librairie de sites avec des templates toutes faites (p.ex : restaurant ou e-learning) que vous pouvez importer dans votre WP en 3 clics. Son fonctionnement est similaire à un masque Power Point. Astra est 100% optimisé pour les tels mobiles.

Elementor : est un soft qui vous laisse modifier les modèles d’un thème (comme “Astra”) ou de construire des pages 100% sur mesure. Ainsi, vous pourriez différencier votre marque et avoir un look bien à vous!

WooCommerce : est une extension WP qui vous permettra de créer des pages produits avec un service de payement en ligne et des emails automatisés “à la Amazon”

Pour voir ce qu’on peut faire en combinant ces logiciels (site réalisé 100% en interne), c’est ici (https://kcs-beaboss.com/). Pas le temps d’apprendre une nouvelle solution logicielle? KCS est là pour vous accompagner sur la réalisation de votre site e-commerce … et la stratégie marketing qui va avec 🤗

B) Vendez à (grand) Volume

Maintenant qu’on a vu “comment” vendre vos produits en ligne du côté technique, je vais vous donner une méthode pour que les gens vous les achètent avec enthousiasme! En effet, il serait dommage de vous priver d’une source de revenu post-confinement maintenant que vous avez fait vos premiers pas en ligne … surtout que le e-commerce, correctement fait, ça peut rapporter très, TRÈS gros.

Pour ce faire, on va examiner 5 règles d’or et alterner théorie marketing avec application concrète. Et le tout commence avec:

Règle d’or N°1:

Votre produit doit être la solution à un problème

Bien de personnes débutantes en e-commerce se focalisent sur la création d’un produit puis essaient de le vendre en vantent ses caractéristiques ou en criant plus fort que leurs concurrents. Mais ça ne marche pas 😞…

“Le monde n’a pas besoin d’encore un nouveau produit mais d’une meilleure solution pour un problème existant!”

Il ne faut pas raisonner “quel produit puis-je vendre”, mais “quel problème puis-je résoudre?”

Vous devez donc :

a) trouver un problème qui touche beaucoup de monde et auquel vous avez vous-même été confronté

b) avoir réussi à le résoudre de manière originale. Idéalement, pour que vous en puissiez en faire votre “niche”, ce sujet devra à la fois vous passionner et évoquer des émotions fortes auprès de vos clients qui pourront ainsi s’y identifier. 

Illustrons avec un exemple concret:

En ce moment, beaucoup de gens ressentent que c’est “la fin du monde tel que nous le connaissons” et s’inquiètent sur l’avenir de leurs enfants. Une bonne niche serait donc :

“Comment protéger notre environnement pour des générations futures”!

Voter écolo n’a pas produit de résultats, alors comment un produit pourrait-il aider à résoudre cette problématique?

Si vous googlisez “Quels déchets non-biodégradables polluent le plus” avec moi, les pailles en plastique sortent en tête de liste. 500 millions sont jetés à la mer par jour et ramassés sur nos plages ! Un peu de recherche approfondie montre qu’il y a peu d’alternatives à ce produit (donc peu de concurrence) et le conseil de l’article de “ne pas en utiliser” n’aide pas les consommateurs qui ne veulent pas changer leur habitudes.

Mais si vous décidiez de résoudre ce problème avec un produit non-jetable (originalité 🥳!) et non-recyclable (car les pailles en papier ont vraiment un goût 🤢)?

Voilà votre produit : Une paille en inox réutilisable & personnalisable vendu sur votre site, dans une boîte stérile mais stylé.

Règle d’or N°2:

Votre produit doit se démarquer de la concurrence

Pour transformer votre idée en succès commercial, il faut voir comment vous pouvez marketer votre futur produit avant (!) de lancer sa production.

Pour mieux illustrer, continuons notre exemple sur les pailles non-jetables:

Fun-Fact: Parmi les produits éco-responsables, elles ont le taux de saturation de marché le moins élevé … ce qui veut dire que les gens n’ont pas conscience de :

A) l’impact des pailles traditionnelles sur l’environnement et qu’ils

B) ignorent les avantages de l’alternative que vous proposez

Comment notre marketing pourrait-il répondre à ces problèmes?

A) Une fois l’accroche émotionnelle (“protégez les générations futures”) faite, focalisez sur les statistiques : le nombre de pailles jetées par jour (+500 millions) & qu’elles polluent plages et réserves d’eau pendant des décennies. Ça va déclencher une prise de conscience empathique et la motivation pour changer de produit. Attention à

B) cependant! Il ne s’agit PAS de lister les caractéristiques de votre produit! Si l’alternative recyclable est désagréable à utiliser ou fait “cheapos”, vous risquez de baisser le statut du prospect qui n’achètera pas ! A la place, montrez comment le client peut SE DIFFÉRENCIER socialement en affichant ses idéaux grâce à votre produit ! 

Voici comment faire :

En termes marketing, vous avez peut-être déjà entendu parler de la proposition de valeur unique (UVP) ou “comment se distinguer de ses concurrents”?

Une des idées reçues c’est qu’il faut soit réinventer la roue ou créer quelque chose de complètement nouveau pour se différencier. Mais souvenez-vous :

“La recette du succès, c’est de résoudre un problème existant d’une façon novatrice”.

Une UVP n’est donc pas un produit, mais un message marketing clair qui illustre à la fois en quoi vous êtes différent et pourquoi cette différence rend l’achat de votre produit judicieux, voire irrésistible.

Prenez votre idée de produit et demandez-vous : “Comment pourrai-je me différencier en changeant seulement une de ses composantes”? La réponse peut être structuré en quatre catégories:

Design : Plus que juste changer la couleur, permettez la personnalisation! Pour continuer notre exemple, votre paille en inox pourrait être gravée avec les initiales du client. Cela renforce le prestige du produit & du propriétaire et permet de l’identifier pour ne pas se les mélanger

Fonction : Adressez un problème que le client rencontre parce qu’il utilise un produit non-jetable. Que faire s’il peut facilement se salir au fond du sac ou que ses dimensions sont peu pratiques? Designer une paille rétractable qui peut se ranger dans un boitier antibactérien cuivré pas plus grand qu’un paquet d’allumettes (et vendre le boitier en upsell)! 

Prix : Le choix entre un accès rapide au marché à bas prix ou un objet de luxe. Pour ce type de produit, pourquoi ne pas créer les deux? Une version d’entrée abordable et une édition limitée (p.ex. en métal brossé)! 

Durée : Puisqu’on parle d’édition limitée, au lieu de réduire le nombre d’exemplaires, mettez-la en vente pendant une durée limitée (la première semaine de chaque mois ou la “vente flash” en ligne). Cela va booster la demande et la perception de valeur de votre produit!  

Règle d’or N°3:

S’assurer que votre produit est compatible e-commerce

Comment vérifier si votre produit est adapté à la vente en ligne? La question que vous devez vous poser est: “Puisque le commerce en ligne nécessite un envoi de marchandises (sauf pour les produits digitaux), comment ça pourrait se faire MONDIALEMENT?”

Oui, voyez grand.

Souvent, les Français oublient qu’ils ont comme marché potentiel tout le public francophone, ce qui inclut la Belgique, la Suisse, le Canada, Le Luxembourg, l’Afrique, etc.

Voici donc votre check-liste:

A) Idéalement, votre produit sera léger afin de réduire les frais de port! Appliqué à notre exemple de pailles non-jetables, le raisonnement se présenterai comme ceci : “Une paille en inox pèse 30 g à peine et comme c’est un produit réutilisable, les gens ne vont pas en commander trop d’exemplaires d’un coup!”

B) Il ne doit pas être fragile ou vous allez avoir beaucoup de réclamations. On peut fabriquer des pailles en plastique, en verre ou en métal. Le verre est à éliminer immédiatement, mais le plastique peut également se fragiliser pendant le transport … et si la paille se brise en cours d’utilisation et blesse le client, ce sera la catastrophe 😱. Mais comme on a choisi l’inox, on est également bon sur ce point!

Règle d’or N°4:

Ne visez pas le marché de masse

Une des erreurs commises par les novices du e-commerce, c’est se dire “mon produit est tellement novateur qu’il sera pour tout le monde”. Résultat? Ils gaspillent des fortunes en publicité et ne rentrent jamais dans leurs frais 😭

La réalité, c’est que personne ne peut plus se permettre de viser le marché de masse s’il espère avoir un bon retour sur investissement (ROI).

Il faut donc déterminer quel groupe de personnes est le plus susceptible d’adorer (et donc acheter) votre produit.

Avant, on devinait, puis on arrosait et priait. De nos jours, les réseaux sociaux (une version digitale du bouche à l’oreille qui génère des data que vous pouvez analyser) vous permettent de cibler.

Posez-vous cette question: “Qui est le plus susceptible d’aimer mon produit ET va vouloir en parler à TOUTE sa famille ET tous ses amis ?”

Ça, c’est le groupe que vous devez trouver en premier!

Votre marché minimal viable

Mais comment le trouver concrètement? Vous pouvez faire l’approche classique qui consiste à créer des personas et faire de la recherche sur vos concurrents puis analyser qui ils ciblent. Mais me connaissant, vous savez déjà que j’ai un autre secret pour vous 😉:

Pour vendre + passez par une rétro-ingénierie de votre offre … du point de vue client!

Deux façons pour s’y prendre : vous pouvez soit adopter une approche centrée sur:

Le Produit : identifiez quels problèmes il résout spécifiquement (souvenez-vous : design, fonction, prix, durée!) et déduisez qui en aurait le plus besoin. Mais de préférence, focalisez sur :

L’Audience : les facteurs démographiques tels que l’âge, le genre, leurs revenus ou l’emplacement géographique sont les indicateurs classiques, mais secondaires face aux caractéristiques psychographiques de votre public. En d’autres termes, leurs personnalités, valeurs et intérêts.

Si vous mixez ces indicateurs et l’appliquez à notre exemple de pailles en inox réutilisables, votre client idéal se concrétise:

Puisque sa motivation principale est de conserver l’environnement pour ses enfants, il sera âgé 25-30 ans, majoritairement féminin, habitera en occident, fera partie de la classe moyenne et sera digital native.

Ce qui vous donne une excellente idée où les trouver côté marketing!

5ème règle d’Or:

Bâtissez-vous un public avant de vous lancer

Une des idées reçues dans l’e-commerce (pour reprendre une citation du film Champ de Rêves) c’est: “Si vous le construisez, ils viendront”.

En d’autres termes, si vous avez un produit, pris de belles photos et l’avez mis en ligne sur votre site, les gens vont le remarquer et se décider de l’acheter?

Non seulement est-ce effectivement un rêve, mais cette approche est coûteuse et inutilement risquée.

A la place, inversez la logique classique (Produit > Marché) en Marché > Produit!

De nos jours, ça ne coûte plus qu’une fraction de ce que c’était à l’époque de l’affichage public et du Prime Time TV … je vous parle, bien entendu, des réseaux sociaux. Gardez votre audience cible en tête, créez des comptes sur la plateforme où ils se trouvent et commencez à les engager.

Mais attention, au piège (c’est ici que tant de commerciaux se trompent)!

NE TENTEZ PAS DE LEUR VENDRE VOTRE PRODUIT 😱

À la place, focalisez-vous sur le problème qu’il va résoudre et lancez une page sur ce thème avec des publications régulières de qualité pour construire votre base de supporteurs. Quand votre produit sortira, vous allez pouvoir le présenter comme une solution d’un sujet qui passionne vos abonnés … et non pas un pitch. 

Un peu comme cet article 😜 … mais qui contient beaucoup trop d’infos pour une accroche marketing! Néanmoins, si vous avez besoin d’un accompagnement pour la création de votre site de e-commerce (ou que vous voulez externaliser tout le processus, y compris le design et la stratégie marketing), KCS est là pour vous aider!

La réussite, c’est tout de suite 🤗!

Kai Krups

Aucun texte alternatif pour cette image

KCS est une agence de conseil en branding & marketing digital pas comme les autres. Nous ne sommes ni des créatifs ni des académiciens, mais des entrepreneurs comme vous. Avec une différence de taille : contrairement à vous, on a déjà fait toutes les bêtises classiques:

Ecrire des business plans. Lever des fonds. Créer le meilleur produit possible. Vendre à prix défiant toute concurrence.

Surprise, ça n’a pas marché. Mais après s’être ramassés et relevés pendant 20 ans, il s’est passé un truc magique:

On en a déduit un PROCESS quasi scientifique pour la réussite commerciale en ligne. Sans surprises, leçons apprises.

Vous pouvez l’apprendre et vous économiser des années de frustration et d’échecs en cliquant ici, maintenant.

Et comme conseiller c’est bien, mais faire, c’est mieux, on vous a aussi crées des ACCELERATEURS numériques.

Scroll to Top

Bientôt sur KCS

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Une formation gratuite

Menez une enquête de formation ludique et devenez un as de la vente en jouant au  SERIOUS GAME “Lutte contre la Fraude”